×

contactez-nous

corporate
FR

7 conseils pour choisir son foyer au bois

03.03.2017

1. Calculez la puissance de chauffe nécessaire

Grâce à l'augmentation de la performance énergétique des bâtiments, les foyers à bois peuvent actuellement couvrir une grande partie des besoins en chaleur du bâtiment et réduire de manière considérable votre facture énergétique.  Une attention particulière doit être accordée au dimensionnement du foyer afin de garantir votre confort et le fonctionnement optimal de votre produit.

Veillez avant tout à ce que la puissance de chauffe de l'appareil corresponde le mieux possible à l’espace à chauffer et à l'isolation de l'habitation. A cet effet, faites d'abord calculer la quantité de chaleur requise, exprimée en kilowatts (kW). La puissance nécessaire dépendra de l'utilisation que vous souhaitez faire de votre appareil: chauffage principal ou chauffage d'appoint.

A titre indicatif, pour un foyer de dernière génération en chauffage d'appoint, on conseille 1kW pour chauffer 10m² au sol moyennent bien isolé et 15m² dans une maison basse énergie. Le rendement des foyers dernière génération est en effet de 80% contre 20% pour un âtre ou feu ouvert. Alors qu'avant, 80 % de l'énergie contenue dans le bois était perdue dans le ciel, avec un Stûv, 80% de l'énergie se retrouve désormais dans votre intérieur. Économies garanties !

Les poêles et foyers encastrables de dernière génération ont une large plage d’utilisation : avec une quantité donnée de bois, on peut en réduire la chaleur libérée en diminuant l’air admis dans l'appareil. Pour obtenir le meilleur rendement de votre installation, il faut néanmoins utiliser l'appareil dans sa plage haute, c’est-à-dire avec un feu vif, avec des bûches couvrant toute la largeur de la sole foyère. Faire un petit feu dans un grand foyer noircit inévitablement la vitre et engendre de la pollution. Toute combustion libère différentes sortes de gaz, comme du CO, du CO2 et des particules fines, qui peuvent nuire aux voies respiratoires si elles sont présentes en quantités excessives. Fort heureusement, une combustion complète permet de limiter ces émissions au minimum. C'est donc meilleur pour la santé et pour l'environnement.

La puissance de chauffe nécessaire doit donc se trouver dans la partie haute de la plage d'utilisation de votre appareil. C'est alors qu'il devient le plus économique et le plus écologique : il produit le plus de chaleur et le moins de rejets. Optez par conséquent pour un foyer bien dimensionné.

2. Pensez au positionnement de votre foyer, poêle, insert ou cheminée

Position du conduit

Afin de positionner votre appareil, il faut penser au conduit d'évacuation des fumées. Le conduit idéal est vertical, suffisamment haut, isolé thermiquement et recouvert d'une coiffe: sa section est ronde et de diamètre adapté, sa paroi intérieure lisse. Le conduit est intégré de préférence à l'intérieur de l'habitation pour ne pas être refroidi par l’air extérieur: un canal d'évacuation des fumées à l'extérieur doit toujours être isolé. Enfin, le conduit doit être ramoné annuellement.

Dispersion de chaleur et vue sur le feu

La position de l'appareil aura un impact important sur la vue que vous aurez sur le feu, sur le rayonnement que vous ressentirez et sur la propagation de la chaleur. Un poêle dispersera l'air réchauffé localement, tandis qu'un foyer encastré peut disperser l'air réchauffé via des canalisations dans des volumes distants.

Encombrement dans la maison

Les poêles sont généralement plus compacts. Ils existent également en version suspendue pour dégager le sol. Les foyers encastrables et cheminées nécessitent une cloison ou un habillage généralement plus volumineux. Consultez votre revendeur Stûv pour prévoir les écarts nécessaires à la dissipation de la chaleur et l'encombrement total de l'installation.

3. Poêle, insert ou foyer à encastrer?

Qu'est-ce qu'un poêle à bois ?

Le poêle à bois est un système de chauffage indépendant nécessitant un travail d'installation relativement limité.  Il produit de la chaleur par rayonnement et par convection.  Certains poêles peuvent être équipés d’un système de stockage de chaleur qui la diffuse progressivement à l’intérieur du bâtiment.

Qu'est-ce qu'un insert à bois ?

Un insert à bois est une solution compacte qui peut être encastrée dans une cheminée existante ou un âtre. Il permet de convertir une ancienne cheminée en un foyer performant et sécure moyennant des travaux relativement limités. Dans certaines régions, on parle de 'cassettes'.

Qu'est-ce qu'un foyer à encastrer ?

Les foyers à encastrer induisent quant à eux des travaux plus conséquents lors de leur mise en oeuvre. Ils permettent par contre une plus large diversité de solution d’intégration et de personnalisation.

Les parois internes sont recouvertes de matériaux réfractaires (pierre, fonte, panneaux de vermiculite...) dont les capacités d’accumulation et de rayonnement peuvent varier.

Les parois externes de la chambre de combustion sont recouvertes d’une double enveloppe métallique qui permet de récupérer l’énergie produite et de maximiser le rendement de l’appareil.

4. Apport d'air frais indispensable

La combustion du bois a évidemment besoin d'air, en moyenne 8 m³ pour 1 kg de bûches. 

Cet air peut être prélevé de 2 manières :

  • Soit directement à l'extérieur, par l'intermédiaire d'un système d'arrivée d'air directe.  Dans le cas de foyers fermés et étanches, il n'y a pas d'interférence avec l'air présent à l'interieur du bâtiment. Cette prise d'air peut être réalisée à travers une façade ou à travers la dalle de sol. Pensez-y dès le début du chantier !

  • Soit en le puisant à l'intérieur du bâtiment.  Dans ce cas, il faut s'assurer que l'alimentation en air de ce dernier soit suffisante pour satisfaire aux besoins de ses occupants et du foyer.

N'oubliez pas qu'une hotte aspirante rejetant l’air à l’extérieur de l’enveloppe du bâtiment et un système de ventilation peuvent entraver le bon fonctionnement du foyer.

5. Accumulateur de chaleur

Les appareils équipés d'un accumulateur de chaleur accumulent une partie de l'énergie du bois pour la redistribuer progressivement par rayonnement dans les 8 à 12h suivant l'extinction du feu. Cela permet de maintenir une température agréable dans le volume à chauffer.

Les appareils équipés d'un accumulateur de chaleur permettent également d'allonger la période transitoire de montée en température des foyers.  Grâce à la présence d'un volume de matière capable d'absorber une certaine quantité d'énergie en se réchauffant, ils vont donc permettre de retarder la distribution de la chaleur émise par la combustion.  Cet effet de retardement peut être intéressant car il permet d'étaler la période de distribution de chaleur issue de la combustion et de diminuer la puissance instantanée de l'appareil pendant sa phase d'accumulation. Ce système d'accumulateur de chaleur est particulièrement intéressant pour les bâtiments à faible inertie thermique.

6. Cendrier ?

La présence d'un cendrier est certes pratique mais peut être une source de refroidissement pour la combustion.

La plupart des foyers Stûv ne possèdent pas de cendrier pour cette raison. La combustion est telle qu'elle produit peu de cendres.  De plus, l'espace entre la sole foyère et le rebord de l'appareil est suffisant pour accueillir un lit de cendres qu'il est conseillé de laisser en place. Ce lit de cendres isole les bûches de la sole foyère plus froide.

7. Feu ouvert

Vous rêvez d'un feu ouvert ? Le crépitement des flammes, la bonne odeur du feu de bois éveillent en vous des souvenirs d'enfance... alors bon nombre de foyers Stûv sont faits pour vous.  En effet, dans son travail de recherche, Stûv tente toujours de concilier la technique et le plaisir.  Bon nombre de poêles à bois et de foyers à bois peuvent tout à la fois fonctionner à feu ouvert et à portes fermée. En mode feu ouvert, il vous est également loisible d'ajouter un kit barbecue et, ainsi, de profiter toute l'année d'une bonne grillade au feu de bois.

Articles liés

Les conditions d’un bon fonctionnement

22.02.2017

arrow

Le stûv qui convient à votre maison

20.12.2016

arrow